taux d'interet credit

Le taux d’intérêt est un élément important dans le coût global d’un crédit. Comment obtenir le meilleur taux ? Comment les banques configurent ces taux et les proposent ? Voici mes conseils afin que vous puissiez obtenir un prêt personnel avec un taux avantageux.

Les propositions de taux de crédit

À chaque établissement sa politique en matière de taux et cette politique tend à varier dans le temps. Chez certains organismes, la révision s’opère assez régulièrement chaque semaine ou au bout de deux semaines. Chez d’autres, la révision est beaucoup espacée, elle ne se fait que par trimestre ou à la rigueur tous les mois.

Cela signifie qu’une même banque peut proposer des conditions différentes en fonction du moment auquel vous décidez de souscrire votre crédit. Elle propose ainsi une nouvelle grille de taux, un ajustement de sa politique suivant ses nouveaux besoins et ses nouvelles visions. Bien évidemment, les conditions du marché ne seront pas étrangères à ces modifications.

Dans tous les cas, il est fait obligation à la banque de rester dans le cadre des règles de prudence en ce qui concerne la solvabilité d’un emprunteur. Les fonds propres qui vont constituer l’apport personnel de leur crédit vont jouer sur la détermination du montant de l’emprunt.

Comprenez bien que sur deux périodes, pour une même institution, les taux et les conditions peuvent être différents. En fonction du marché, le taux peut évoluer d’un jour à l’autre. Il ne faut surtout pas oublier de faire jouer la concurrence. En plus, aujourd’hui, de nombreux établissements proposent un credit pas cher.

Les méthodes de fixation du taux de crédit

Le taux peut varier d’une région à l’autre. Vous pouvez consulter les articles de classement qui sont dressés par les courtiers pour savoir dans quelles villes se pratiquent les taux les plus bas. Le principe est le suivant : on ne contracte pas auprès d’une ville, tandis vous financez votre achat dans une autre.

Il faut savoir déjà que les prix varient en fonction des régions. Il s’en suit bien évidemment que la perspective de prix évolue également en conséquence. En plus, chaque entité régionale établit également une politique correspondant à ses objectifs et aux modalités qu’elle s’est fixées préalablement.

En Bretagne par exemple, le Crédit Mutuel de Bretagne proposerait les meilleures formules de financement. Tandis qu’à Lyon, nous vous conseillons de vous tourner vers la Caisse d’Épargne Rhône Alpes Lyon.

Les autres critères qui impactent sur le crédit

À côté de la région et du marché, la banque étudie également le profil emprunteur des souscripteurs. Chaque profil correspond à une catégorie. Chaque établissement établit une liste et des critères de leurs propres catégories.

Mais d’une manière générale, voici les points qui seront analysés : la situation professionnelle et personnelle de l’emprunteur. On verra à cet effet : la profession, les revenus, le mode de consommation, le profil épargnant et la stabilité de la situation de l’emprunteur pour ce faire. Une fois ces critères fixés, la banque établira sa vision du profil emprunteur pour fixer les conditions dont sera assorti le crédit. Ce critère, dans la pratique, servira à évaluer le risque que prend l’établissement en accordant le crédit. Les capacités de remboursement seront alors des points cruciaux dans la définition du profil et corollairement dans celle des modalités du crédit.

Le principe est le suivant : plus le profil est intéressant, mieux c’est, car la banque sera plus encline à vous accorder un crédit, avec un taux d’intérêt bas et des modalités plutôt souples. En principe, un profil intéressant est un emprunteur avec un emploi fixe, des revenus stables et un profil bancaire régulier. Les profils à risquent ont par contre très peu de chance, ceux sont les emprunteurs qui sont fichés bancaires, qui n’ont pas de profession ou qui n’ont pas de revenus réguliers.