Comment faire pour défiscaliser une bien immobilier

L’investissement immobilier est un placement rentable, offrant aux investisseurs l’opportunité d’épargner et se construire un patrimoine. Toutefois, les impôts sur le revenu foncier découragent les personnes souhaitant investir dans ce secteur. Pour remédier à cette situation, les gouvernements ont mis en place des moyens pour défiscaliser un logement.

Rentabiliser son bien immobilier à l’aide des dispositifs de défiscalisation

La loi sur la défiscalisation d’un logement est la loi Pinel, présentée en 2014 et mise en vigueur en 2015. Elle encourage les investissements immobiliers dans le neuf et permet de déduire un pourcentage de l’impôt sur le revenu. Le propriétaire bénéficie d’une réduction selon la durée d’engagement, et le délai minimal autorisé est de 6 ans. Une location de 6 et 9 ans obtient respectivement un taux de réduction de 12 et 18 %, c’est l’équivalent de 2 % de moins par an.

Lorsqu’un investisseur s’engage sur 12 ans, la réduction fiscale obtenue est de 21 %. Pour être éligible à ce dispositif, le bien immobilier doit se situer dans une zone géographique spécifique et il est impératif de respecter le plafond de loyer. La seconde possibilité est d’investir selon la loi Malraux, elle comprend les bâtiments anciens, réhabilités pour améliorer ou restaurer leurs valeurs. Le propriétaire du bien peut être remboursé jusqu’à 30 % du montant des travaux.

Louer le logement pour réduire les impôts

Il existe le régime de la location meublée non-professionnelle ou LMNP pour diminuer l’impôt sur les revenus locatifs d’un logement. À cet effet, le bien immobilier doit comprendre les meubles nécessaires pour le rendre habitable, en prenant compte de la taille de l’appartement. Le propriétaire bailleur profite d’une taxe inférieure en appliquant un abattement de 50 % sur les revenus générés par le bien loué. Il est effectué par l’administration fiscale pour compenser les charges de l’entretien et la mise en location du logement. Pour jouir de ce statut, l’investisseur doit réaliser 23 000 euros de recettes annuelles au minimum au titre de loueur non professionnel. Si ce n’est pas le cas, il faut que 50 % de ses revenus soient issus de cette activité de location. Un LMNP est dédié aux personnes qui ne sont pas inscrites au registre du commerce, le propriétaire peut trouver plus d’informations sur Assurément Invest.

Investir dans les SCPI pour une défiscalisation immobilière

Dès la mise en place d’un projet d’investissement dans un bien immobilier, un bailleur peut opter pour une SCPI ou société civile des placements immobiliers. Le fonctionnement de celle-ci est simple, il suffit de choisir un parc foncier et d’y investir en achetant une part. Les SCPI fiscales offrent une réduction fiscale jusqu’à 21 % en fonction des bâtiments et des dispositifs en vigueur. Si un investisseur achète une part SCPI fiscale de 100 000 euros, il bénéficie d’une déduction d’impôt de 18 000 euros. Néanmoins, la loi limite les investissements en SCPI à moins de 300 000 euros avec une réduction de 18 %. Dans l’éventualité où l’investissement est supérieur à ce plafond, la défiscalisation est appliquée aux 300 000 euros. De plus, la condition d’éligibilité est l’achat d’une part d’origine, alors, un rachat de parts ne peut pas être défiscalisé.

Un investisseur a le choix entre les dispositifs fiscaux, les SCPI et les LMNP pour une défiscalisation immobilière. Cependant, pour bénéficier de ces nombreux avantages, il faut être éligible et respecter les plafonds mis en place par l’État.

A propos

Puisqu’en anecdote je ne saurai par où commencer, moi, Jim, j’ai décidé de consacrer tout un blog pour parler de divers sujets qui me passionne, dont le bricolage et le high-tech. Étant passionné également de cuisine, j’ai voulu proposer des astuces pratiques et des recettes inédites, mais peu connues.